logo haubergier 150Ensemble Choral du Haubergier

W.A. Mozart : Ave Verum K. 218

Mozart, dans la dernière année de sa vie, avait fait acte de candidature au poste de Kapellmeister de la Cathédrale Saint- Etienne, occasion pour lui de renouer avec la musique religieuse. En séjour à Baden, où il est allé passer quelque temps avec sa femme Constanza et son fils Carl, il se lie d'amitié avec Anton Stoll, ami de J. Haydn et chef du chœur de la petite paroisse. A sa demande, Mozart écrit un motet à l'apparente simplicité, adapté aux moyens et aux effectifs disponibles : un simple chœur à quatre voix avec un accompagnement orchestral léger. Mais une fois de plus le miracle mozartien opère : en quarante-six mesures sotto voce, ce court motet, merveille d'équilibre et d'adoration intense, se révèle une de ses œuvres religieuses les plus bouleversantes.