logo haubergier 150Ensemble Choral du Haubergier

Les choristes

Les choristes ?

C'est un film de 2004 réalisé par Christophe Barratier, avec Gérard Jugnot, François Berléan, Kad Merad et beaucoup d'autres, librement inspiré de "la cage au rossignol", lui même réailisé en 1945.

Ce sont aussi les briques élémentaires du Haubergier, répartis en 4 pupitres :

  • sopranes, celles qui chantent le plus haut, généralement la mélodie, et sont réputées les plus capricieuses ;
  • alti, qui ne chantent ni trop haut ni trop bas,le "sel du choeur", sans qui les sopranes seraient perdues ;
  • ténors, voix hautes d'hommes et prunelles du choeur ;
  • basses, qui complètent le choeur en assurant la base de l'harmonie.

Ensemble, ils construisent le Haubergier, et s'ils sont là, c'est qu'ils ont de bonnes raisons. En voici quelques unes :

Danielle

La quarantaine sans connaissances de solfège, jamais chanté , sauf « sous ma douche » ; une amie m'’entraine au Haubergier, accueil sympa, convivial et..….j'’y prends gout. Bien sûr pour combler ce manque de connaissances musicales je m'’entraine « à l’'oreille » mais j'’aime cela et j'’aime aussi l’'exigence du chef.
Vingt cinq ans sont passés mais quel plaisir de pouvoir mieux apprécier la musique et de transmettre cela lors des concerts.

Sylvie

Septembre 2012. Après quelques recherches sur internet, je m’inscris à la "chorale du Haubergier", avec beaucoup d’hésitations. Suis-je capable de chanter? (je n’ai jamais chanté dans une chorale). Le répertoire n’est-il pas trop difficile ? Le Chef trop exigeant ? Vais-je m’intégrer dans ce groupe ?

Une année plus tard, je suis bien contente d’avoir « osé » franchir le pas. Certes le début était un peu affolant (j’avais l’impression que tout le monde connaissait sa partition sauf moi, aïe!) mais c’est justement rassurant de se sentir épaulée par ses voisin(e)s de pupitre. Et à force d’écouter le travail des voix, on finit par comprendre rapidement ce qu’il faut faire (ou ne pas faire) même si le solfège ne reste qu’un lointain et pénible souvenir. Au long de cette année, nous avons chanté en latin, français, italien, russe, allemand, ukrainien, anglais… il y en a pour tous les goûts. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, on apprend vite, même les prononciations les plus inhabituelles (avec parfois quelques fou-rires lors des premiers essais).

Bref si vous lisez ces lignes en vous demandant « j’y vais, j’y vais pas ?? », n’hésitez pas! Venez faire un essai lors d’une répétition, émotions musicales garanties !

Soazig

Si l'on me demandait de préciser ce qui me plaît au Haubergier , je dirais que c'est la possibilité qui nous est donnée de faire de beaux concerts  avec des musiciens professionnels  alors que certains choristes , comme moi, sont incapables de déchiffrer une partition, n'ont aucune culture musicale ( à la base parce que  après une vingtaine d'années à  se "frotter" à de grandes oeuvres , on finit par être moins ignare !!! ) . Si donc vous avez envie de chanter dans une ambiance conviviale , que vous avez un peu de temps à consacrer aux répétitions  et au travail à la maison ( " à l'oreille " avec  CD ou fichier audio ) , n'hésitez pas et  rejoignez-nous  : venez voir même si vous craignez de  ne pas  être doué, de ne pas avoir  une  assez belle  voix et peut-être que, comme moi , vous  découvrirez les joies et les bienfaits du chant choral  sous la baguette  d'un chef exigeant pour l'ensemble mais très patient et indulgent.... dont les oreilles sont parfois soumises à rude épreuve  sans qu'il nous en tienne rigueur .

Claude

Comme je le dis souvent à mes proches, participer à la vie associative dans une chorale est un tout et j'aime particulièrement tous ces petits moments volés lors du "Backstage": la préparation du matériel, l'échauffement de la voix, les répétitions du choeur, car ils nous amènent vers des complicités avec certains, un trait d'humour avec d'autres, la découverte des musiciens et même de l'admiration pour les solistes, etc.

En 2008, arrivant à SENLIS, je m'estime très chanceux de retrouver de très beaux projets musicaux portés par l'ensemble Choral du HAUBERGIER. Cette année ce sera la Messe Solennelle en do majeur que nous chanterons dans la cathédrale le 12 décembre prochain.

A ceux qui me disent qu'ils chantent faux, je réponds " Comme j'ai deux jambes je marche, comme j'ai une voix je chante... Le reste est l'affaire d'assiduité des choristes à la répétition hebdomadaire, et celle du chef pour donner le ton, le tempo, le rythme, et toute l'énergie nécessaire à la direction musicale puisqu'il  "pense la musique" et fédère tous les autres!

Je me rends compte aujourd'hui que j'espérais chanter MOZART depuis mes débuts! Décidément je suis impatient de vous retrouver "On stage" Amis choristes devant notre Public! »